Pas accès à un VPN ?
Utilisez les SmartDNS.
Toute box. Tout OS.




25 janv

+90% de détection de malwares en 2017

Publié le 25/01/2018

L’an dernier, on a constaté une augmentation significative de l’utilisation de logiciels malveillants, notamment les Ransomwares, les Trojans bancaires, les Spyares, les Adwares, mais aussi les mineurs de crypto-monnaies. Confirmation dans une étude.

L’éditeur Malwarebytes publie ‘Malwarebytes Cybercrime Tactics and Technics : 2017 State of Malware Report’. Ce rapport révèle des changements majeurs dans la façon de mener des attaques et les outils utilisés.

Il démontre par ailleurs une augmentation significative de l’utilisation de logiciels malveillants, notamment les Ransomwares, les Trojans bancaires, les Spyares, les Adwares, mais aussi les mineurs de crypto-monnaies.

L’utilisation des Ransomwares a augmenté de plus de 93% contre les particuliers et de 90% contre les entreprises. Le taux mensuel d’attaques de ce type a été multiplié par 10 par rapport au taux de l’année 2016 entière. Le mois de septembre 2017 détient le record du plus grand nombre d’attaques au Ransomware contre les entreprises.

Entre juillet et septembre 2017, on observe une augmentation de 700% de la détection des Ransomwares (selon les outils télémétriques de Malwarebytes) avec deux familles constituant la majeure partie de cette statistique : GlobeImposter avec une augmentation de 341% de juillet à août 2017, puis WannaCry avec une augmentation de 375% d’août à septembre 2017.

Le second semestre de l’année 2017 a été marqué par une augmentation de 102 % des détections de Trojans bancaires. La détection de Hijackers a augmenté de près de 40% entre 2016 et 2017, ce qui en fait la menace la plus fréquemment détectée contre les entreprises.

Les menaces contre les particuliers augmentent

Le nombre des menaces à l’encontre des consommateurs a augmenté de 12 % en 2017. Les vers et les Ransomwares ont intégré le top 10 des principales menaces contre les particuliers en 2017.

Le nombre d’Adwares a augmenté de 132% entre 2016 et 2017 pour représenter 40 % des détections de menaces contre les consommateurs (contre moins de 20 % l’année précédente).

Les Adwares sont la deuxième menace la plus détectée par Malwarebytes, malgré la baisse du nombre de familles d’adwares. La plupart du travail est effectué par une poignée de développeurs actifs pour Windows, MacOS et Android.

Partager cet article :

Vous souhaitez reproduire cet article ?