15% sur votre entrée en cliquant ici.

Gearbest  promotion


27 juin

IoT : 50% des connexions internet en 2021 et cible favorite des DDoS

Publié le 27/06/2017

À l’horizon 2021, le nombre d’appareils intelligents et de connexions machine-to-machine atteindra 27 milliards, soit... dix milliards de plus qu’en 2016. Mais attention : la forte augmentation des attaques DDoS menace.

Le Visual Networking Index de Cisco, l’étude annuelle sur l’évolution de l’internet, indique qu’en 2021, le trafic sur le web sera trois fois plus important (3,3 zettaoctets par an) et, avec une bande passante moyenne de 53 Mb/s, il sera deux fois plus rapide qu’aujourd’hui.

Le nombre d’appareils tels que les compteurs intelligents, les puces GPS pour animaux de compagnie ou les moniteurs intelligents numériques de santé sera multiplié par 2,4 pour atteindre 13,7 milliards en 2021. En combinaison avec la communication industrielle M2M, l’internet des objets (IoT) représentera en 2021, pour la première fois, la moitié de toutes les connexions internet.

En volume, l’internet des objets est beaucoup moins important, puisqu’il représente environ cinq pour cent du trafic internet total en 2021. L’internet des objets est le plus utilisé dans le secteur des soins de santé. L’utilisation de ce type d’applications connectées augmente chaque année de quelque 30 pour cent. Les applications dédiées pour les villes intelligentes (smart cities) et les voitures connectées (smart cars) augmentent de 29 pour cent par an.

Toujours plus d’attaques DDoS

La forte augmentation des attaques DDoS constitue une évolution pernicieuse pour les internautes. Lors d’une telle attaque de distributed denial of service (déni de service distribué), les cybercriminels envoient des millions de requêtes sur les serveurs et les périphériques réseaux d’entreprises en paralysant ainsi leurs réseaux et leurs sites web.

Les attaques DDoS supérieures à 1 Gb/s ont augmenté de 172 pour cent en 2016 et devraient plus que doubler pour atteindre 3,1 millions d’attaques par an en 2021. À son apogée, une attaque prive environ 18 pour cent du trafic internet dans un pays. Avec 1,2 Gb/s, l’attaque moyenne DDoS est suffisamment puissante pour mettre hors ligne pratiquement n’importe quelle entreprise.

Partager cet article :

Vous souhaitez reproduire cet article ?