REDUCTIONS JUSQU'A 95% A NE PAS MANQUER

05 octo

Les APIs, le plus court chemin vers l’hybridation du système d’information

Publié le 5/10/2017

A l’ère de l’innovation et de la transformation numérique, la majorité des informations vient de l’extérieur de l’entreprise : du cloud, des partenaires BtoB, des objets connectés, des applications mobiles… Le centre de gravité du système d’information bascule vers une hybridation combinant les ressources à demeure avec les sources de données dans le cloud. C’est là que la maîtrise des APIs, conçues pour l’interfaçage, devient indispensable.

Dans un monde toujours plus complexe, c’est la capacité des organisations à se remettre en cause qui va assurer leur pérennité et leur croissance. Pour répondre à la demande toujours plus forte des consommateurs pour de nouveaux produits et services, les entreprises sont obligées de se réinventer, en faisant évoluer leur écosystème technologique via le Cloud, le mobile, les objets connectés et la Data.

Appréhender cette nouvelle complexité et répondre aux exigences de flexibilité des directions métiers les oblige à repenser leur stratégie IT et à construire un système d’information hybride (« Hybrid IT »). Pour y parvenir, elles doivent pouvoir s’appuyer sur des ressources hétéroclites et ne pas se laisser prendre au piège des technologies qui ne restent qu’un moyen de gérer l’information.

Un tournant stratégique

Aujourd’hui, l’hybridation de l’IT revêt un caractère stratégique. De nombreux exemples (les voitures, les appareils photos, les plantes…) montrent que cette hybridation est vertueuse et accélératrice de l’innovation et de la performance. Ce nouveau système d’information étendu crée le besoin de faire cohabiter le Legacy et le Cloud, ce qui passe par de nouvelles typologies d’échanges inter-applicatifs reposant massivement sur les APIs. Ainsi, selon le cabinet d’études Gartner, d’ici à 2020, 90% des organisations utilisant des services basés sur le cloud vont opter pour une infrastructure hybride, basée en partie sur les APIs.

L’hybridation semble donc être la solution adaptée pour de nombreuses organisations qui veulent tirer parti du meilleur des deux mondes : le Cloud public pour sa flexibilité, sa mise en place rapide, sa capacité à accélérer le développement et l’expérimentation. Le Cloud privé pour la garantie de contrat de service et le contrôle total des données.

Pas d’Hybrid IT sans APIs

Une informatique orientée APIs est un prérequis à la mise en œuvre d’une IT hybride. Sous l’effet de la bascule de son centre de gravité, le SI et son architecture doivent en effet s’ouvrir vers l’extérieur, en mode self-service et en toute sécurité. C’est dans ce contexte qu’interviennent les APIs, conçues pour permettre l’interfaçage à une source de données ou à une application, simplement et rapidement, afin de composer les informations et créer des services et applicatifs innovants.

Ainsi donc, toutes les nouvelles applications mises en œuvre, qu’elles soient déployées on-premise ou dans le Cloud devront être interopérables et permettre une intégration sans couture et sécurisée au patrimoine applicatif existant. Ce qui pourra s’effectuer via un set plus ou moins complexe d’APIs dont la documentation sera publique et normalisée, afin de rendre simple l’utilisation en mode self-service par les communautés de développement.

Les étapes clés pour démarrer

Avant de se lancer, il est important de se poser quelques questions préalables à la définition d’une stratégie adaptée au contexte propre à l’entreprise :

- Comment assurer la continuité des services et de l’activité pendant l’ouverture du système d’information à de nouvelles pratiques basées sur les APIs ?
- Quels ratios appliquer entre Legacy, Cloud public et Cloud privé ?
- Comment organiser la transformation en interne entre l’IT et les métiers ?
- Comment assurer la conduite du changement ?
- Comment s’assurer de la sécurité et de la disponibilité de la Data ?
- A-t-on toutes les compétences nécessaires en interne ?
- Comment éviter l’« effet spaghetti » bien connu dans les anciennes infrastructures IT ?
- Comment gérer la complexité du SI ?
- Quid de la souveraineté et de la localisation de la Data ?

Une fois ces éléments abordés, pour démarrer la construction de sa stratégie hybride en mettant toutes les chances de son côté, il est conseillé de passer par trois étapes simples et progressives :

- Réaliser un audit du patrimoine informatique : inventorier les applications qui restent utiles, celles qui sont arrivées en fin de vie et doivent être dé-commissionnées. Définir quelle stratégie d’hébergement permettra de répondre efficacement aux besoins des métiers.
- Cartographier et catégoriser la Data selon 3 groupes : les données privées connues uniquement par les collaborateurs de l’entreprise, les données partagées avec une communauté de partenaires et des applications connues, et enfin les données publiques. La catégorie à laquelle appartient une donnée et sa criticité permettra de décider la meilleure stratégie de stockage.
- Décliner les objectifs des directions métiers en un plan d’action « Hybrid IT » permettant de garantir la cohérence architecturale du SI et une qualité de service identique durant la phase de transformation des entités business, qui entrainera la multiplication des partenariats avec des sources de données et applications externes et la création de nouvelles couches de services sur systèmes existants.

L’hybrid IT, étape vers la monétisation de la donnée

Il existe de nombreuses entreprises à avoir lancé des initiatives APIs pour partager en toute sécurité leur patrimoine Data afin d’innover, élargir leur écosystème et améliorer l’expérience utilisateur. Ce ne sont là que les premières étapes d’un mouvement de transformation plus important : la monétisation des APIs.

Un bon exemple est le site américain Cookpad, qui contrairement à son équivalent français Marmiton, ne valorise pas son contenu de recettes de cuisine via un magazine papier et ne développe pas son audience par la publicité. L’entreprise a choisi d’enrichir son contenu via un réseau ouvert avec ses APIs et de proposer aux restaurants et à la grande distribution d’adapter leurs recettes et leurs offres, en se servant des tendances d’utilisation des produits constatés sur le site Cookpad. Des données qui génèrent de la valeur et qui sont en train de devenir la source principale de revenus pour l’entreprise.

L’hybridation de l’IT est donc la première étape de la transformation numérique : adopter une stratégie d’APIs permet de devenir rapidement une entreprise « API & Data-Driven », avec une première porte ouverte sur l’économie des APIs.

- Bertrand Masson, Co-Fondateur et Directeur Stratégie de Moskitos

Partager cet article :

Vous souhaitez reproduire cet article ?