REDUCTIONS JUSQU'A 95% A NE PAS MANQUER

06 nove

OpenStack : 5 études coup sur coup

Publié le 6/11/2017

De récentes enquêtes (menées par Cloudify, Heavy Reading, SDxCentral, SUSE et la Fondation OpenStack) montrent une augmentation de l’adoption d’OpenStack dans divers secteurs.

C’est à l’occasion de l’OpenStack Summit Sydney que sont publiées des études, qui démontrent l’augmentation de l’adoption d’OpenStack dans de nombreux secteurs et régions. Toutes attestent du rôle « essentiel » du logiciel open source.

Dans l’enquête auprès des utilisateurs d’OpenStack, les personnes interrogées ont indiqué que pour 48 % des déploiements, les utilisateurs interagissent également avec un autre cloud. De plus, la diversité des utilisateurs a été démontrée par une analyse sur plusieurs années montrant une croissance dans les secteurs non-IT et les secteurs industriels classiques, y compris une croissance significative dans les secteurs financiers et gouvernementaux, ainsi que dans la recherche, le commerce de détail et les télécommunications.

Une enquête commanditée par Cloudify réalisée auprès d’environ 700 utilisateurs de clouds professionnels a révélé qu’OpenStack était l’infrastructure de cloud la plus largement déployée. Les résultats ont également confirmé la tendance multi-cloud révélée par l’enquête auprès des utilisateurs, indiquant que 51 % des entreprises déploient plus d’un cloud et que la deuxième combinaison de deux clouds la plus courante est AWS et OpenStack.

Dans un récent rapport de SDxCentral, 87 % des personnes interrogées ont déclaré qu’OpenStack serait utilisé pour gérer les dispositifs périphériques (edge).

Une enquête de Heavy Reading axée sur les opérateurs télécoms a révélé que 96 % de ceux qui déploient déjà une stratégie NFV considèrent OpenStack comme essentiel ou important.

Enfin, une enquête commanditée par SUSE et réalisée auprès de plus de 1 400 professionnels de l’informatique a révélé qu’OpenStack est utilisé dans 23 % des entreprises (contre 15 % en 2015). Au total, 82 % utilisent ou envisagent d’utiliser OpenStack à l’avenir.

En détails

La dixième enquête auprès des utilisateurs de la Fondation OpenStack a été publiée aujourd’hui à l’occasion de l’OpenStack Summit de Sydney.

Près de 1 000 déploiements OpenStack ont été effectués en 2017, soit une augmentation de 95 % par rapport à 2016. Près de la moitié (48 %) des personnes interrogées ont déclaré que les utilisateurs de leur déploiement OpenStack interagissent également avec un autre cloud, confirmant ainsi la tendance multi-cloud révélée par les récentes études de cas d’OpenStack publiées par Workday, GE Healthcare et Adobe Marketing Cloud.

OpenStack est utilisé dans 23 % des entreprises (contre 15 % en 2016). En outre, 37 % effectuent des tests et 22 % prévoient de le faire au cours des 12 prochains mois, ce qui signifie que 82 % d’entre eux utilisent ou envisagent d’utiliser OpenStack.

De même, l’étude de Heavy Reading indique une augmentation de l’adoption d’OpenStack, avec 84 % des personnes interrogées déclarant participer activement ou suivre de près le projet, contre 74 % l’année dernière, et le pourcentage contribuant directement au projet est passé de 17 à 21 %.

L’enquête auprès des utilisateurs d’OpenStack fait état d’une augmentation du nombre d’utilisateurs dans les secteurs traditionnels et non-IT, se traduisant par une augmentation significative des réponses venant des secteurs financiers et gouvernementaux entre 2016 et 2017, ainsi qu’une augmentation des réponses venant des secteurs des télécommunications et de la recherche.

Utilisation accélérée des stratégies multi-cloud

Cloudify rapporte que la moitié des entreprises ayant répondu à l’enquête gèrent plus d’un cloud, avec près de 9 % d’entre elles déployées sur cinq clouds ou plus. La combinaison de deux clouds la plus courante est AWS et Azure, ce qui suggère que les entreprises utilisent de préférence des multi-clouds publics/publics afin d’éviter l’enfermement propriétaire. La deuxième combinaison de deux clouds la plus courante est AWS et OpenStack.

Selon l’enquête de SUSE, les services de cloud préconisés pour les charges de travail critiques des entreprises sont les clouds privés (43 %) et les clouds hybrides (42 %). L’utilisation des clouds ​​devrait augmenter au cours des deux prochaines années ; cela est particulièrement le cas pour les clouds hybrides (66 %) et privés (55 %), avec 36 % de croissance des clouds publics durant cette période. 89 % des personnes interrogées par SUSE souhaiteraient idéalement passer du développement en cloud public à une production dans leur propre cloud privé. Les principales raisons invoquées sont la sécurité (63 %), la souveraineté des données (52 %) et les questions de performance (52 %), suivies des coûts (30 %).

OpenStack considéré comme essentiel pour la NFV et l’Edge Computing Selon Heavy Reading, une grande majorité (84 %) des CSP affirment qu’OpenStack est essentiel ou important pour le succès de leur entreprise. Les CSP appliquant déjà leurs stratégies de NFV et de cloud sont encore plus positifs, 96 % et 85 % d’entre eux affirmant respectivement que cela est essentiel ou important.

Les conteneurs mènent la danse

Selon le sondage auprès des utilisateurs d’OpenStack, l’utilisation en production des services Bare Metal Ironic a connu une croissance importante— passant de 9 à 20 % depuis le dernier rapport il y a six mois. Cette augmentation est particulièrement notable du fait que de plus en plus d’utilisateurs, tels qu’eBay et Commonwealth Bank, exécutent des frameworks d’orchestration de conteneurs sur OpenStack bare metal.

Près de la moitié des déploiements ont fait état de l’utilisation d’un outil PaaS ou CaaS pour gérer les applications au dessus de leurs clouds OpenStack, et Kubernetes demeure le premier framework d’application sur OpenStack.

Partager cet article :

Vous souhaitez reproduire cet article ?