REDUCTIONS JUSQU'A 95% A NE PAS MANQUER

04 déce

RGDP : un manque de préparation criant

Publié le 4/12/2017

36% des fournisseurs informatiques et 37% des utilisateurs finaux se préparent au RGPD. Seulement 10 % des fournisseurs informatiques et 3 % des utilisateurs finaux sont totalement prêts, selon une enquête.

SolarWinds MSP a publié les résultats d’une enquête menée auprès de fournisseurs informatiques et d’utilisateurs finaux montrant qu’en dépit d’une avancée en matière de préparation au RGPD, du chemin reste à faire.

Cette enquête a réuni 250 dirigeants d’organisations diverses (revendeurs, MSP, consultants et autres entreprises de distribution) au Royaume-Uni, en Allemagne, en France, aux Pays-Bas et en Italie, ainsi que plus de 140 responsables informatiques d’entreprises britanniques.

Selon les résultats, 36 % des fournisseurs informatiques et 37 % des utilisateurs finaux interrogés travaillent à la mise en oeuvre de plans de préparation. Néanmoins, seulement 10 % de ces fournisseurs informatiques et 3 % de ces utilisateurs finaux ont indiqué se sentir totalement prêts.

Gare à l’amende

À partir du 25 mai 2018, les entreprises exerçant leur activité dans l’Union européenne (UE) ou gérant les données personnelles de résidents de l’UE encourront des amendes allant jusqu’à 20 millions d’euros (ou 4 % de leur chiffre d’affaires annuel global) en cas de non-respect de la nouvelle réglementation en matière de protection des données.

Dans ce contexte, les fournisseurs informatiques interrogés prévoient une augmentation des dépenses, principalement en matière de stockage dans le Cloud, de chiffrement, d’authentification à deux facteurs et de services tels que les évaluations de risques et les audits de réseaux.

Les résultats révèlent que la majorité des utilisateurs finaux interrogés envisagent de faire appel à des revendeurs pour les aider à combler leurs lacunes. Les cinq principaux domaines technologiques auxquels les responsables informatiques ont consacré ou vont accorder des investissements supplémentaires pour leur mise en conformité sont : l’évaluation des risques (36 %), la sauvegarde et la restauration en ligne/dans le Cloud (31 %), le chiffrement (30 %), le stockage (29 %) et la gestion des appareils mobiles (26 %).

Partager cet article :

Vous souhaitez reproduire cet article ?